J’ai imité la nuit morte sur le sable mort
avec l’océan noir et hurlant au dessus
de mon corps tremblant
mon corps-nuit oui
qui trrreemmmble
seul
et si fort
que le ciel est tombé
dans les vagues
si bien
que le ciel va
et vient
près de moi
et comme je plonge dans le ciel
et comme la nuit plonge avec moi
je joue à faire la mouette
alors que le ciel dort
et je ne sais pas bien
si l’océan est le ciel
ou l’inverse
et je vois des poissons se faufiler
entre les nuages
et des étoiles filer dans l’écume
je deviens un peu fou
un peu comme
la lune
qui ne comprend rien
elle non plus
mais qui brille encore
quand moi j’étale
mon corps-nuit tout sombre et
tout froid
dans le néant
du ciel-océan
alors hop
j’avale la lune
et je joue aux vagues pouich pouich
j’avale aussi les plages et les rochers noirs
je crache sur les tombeaux de sable
et je fais mourir le vent dans mon ventre
ahahahahahahaha !
je vide le monde de ses cadavres de poussière
et puis
je remplis tout
de ma solitude