Ce matin encore
tout se contente d’être là
et cela suffit.
Ce matin encore
j’étais le seul
bordé de tristesse
comme si le soleil savait là haut
que de tous les immobiles
moi seul souffrait d’un terrible désir
d’existence –
et ces gestes lointains
de l’enfance
qui tissent dans l’air
la mémoire du présent…
ô
être soleil
ou laisser passer le jour
plutôt que la poésie
et son désir
plus terrible encore
d’écrire un matin
bordé de tristesse
lorsque face à moi
tous les matins se tiennent
dans le silence vert des arbres