je suis lourd comme une statue
lourd les doigts et lents
il n’y a pas de regard sur ma joue
sur mon front j’aime regarder
la joue le front des statues 
non pas de regard 
sur mon visage qui est
sûrement lui une étendue
la joue et le front surtout 
ce sont des étendues il y a
beaucoup de choses qui s’y
trouvent en général 
le lisse du bronze ou du 
je ne sais plus trop de quoi 
sont fait les statues ? 
le plat en tout cas je veux dire
la courbe c’est là que mon 
regard s’arrête en vérité 
si quelqu’un venait à 
me regarder il n’y aurait PAS
de reflet sur ma joue sur 
mon front si quelqu’un 
venait à me regarder voilà 
il me suffit d’un regard 
posé sur moi alors 
je ne sais pas il se 
passerait quelque chose 
peut-être ce serait juste 
un regard qui ne dit rien 
après tout on ne parle 
pas aux statues 
sauf celles des églises oui
mais je suis dans mon lit 
dans ma chambre
si quelqu’un venait à
me regarder alors il
serait dans ma chambre
debout ou assis sur la
chaise et son regard
sera posé sur moi 
et moi je serai comme 
je suis posé sur moi également
de tout mon poids 
je suis lourd de
moi-même et je porte 
mon corps en mon corps
inerte mort avec faiblement
les doigts qui bougent su
r le clavier si quelqu’un 
avait un regard un
regard c’est beaucoup 
c’est tout un regard 
si il y a un regard il y 
a quelqu’un ici 
dans ma chambre 
ce serait tout d’être 
deux dans cette chambre
moi je serai trop fa
tigué pour regarder mais
tant pis ma joue mon
front sauront et mes yeux
sauront sans regarder 
car ce regard sera naturel 
sa présence sera naturelle
il n’y aura pas besoin 
d’autre chose que cela
rien n’a changé
les statues que je 
connais ne changent 
pas non plus
peut-être ont elles
de la mousse parfois 
ou des reflets moins brillants
mais elles ne changent 
pas toujours leur pré
sence est lourde à soi même
posées comme je le suis
il est fatiguant pour
une statue 
je suppose 
d’être ici précisément 
de n’avoir rien d’autre
comme pensée ou 
comme geste d’être ici 
imaginez vous
être une statue 
que cela est fatiguant
moi j’ai le mouvement
très faible au moins 
mais le mouvement 
d’une statue celui de l’être 
où partout je n’ai que pour 
geste d’être ici 
cela est fatiguant 
rien n’a changé
rien n’a changé
rien n’a changé
il me faudrait 
cesser d’être 
ou bien il faudrait
juste un regard
sur ma joue
et mon front
les statues
ne dorment pas 
personne ne regarde
les statues
la nuit
mais je suis
plus lourd et vivant
que les statues 
et mon corps fatigué
est un sommeil 
plus lourd et vivant encore
que peut être 
l’air épais des nuits
sur la joue 
et le front des statues.