Nous nous sommes retrouvés dans tes pas
Sans parler d’amour, à la lisière précise
De nos sentiments, dans cet espace ombragé
Qui frissonne à ton souvenir, à la lumière exacte
De tout ce que tu as vécu pour nous.

Nos âmes sont des branches qui se croisent
Et portent en elles une mémoire vivante
Qui nous plie de l’intérieur vers une respiration
D’un coeur battant son ciel, y creusant ces sentiers
Où nous marchons ensemble, toi, toujours loin devant,
Et nous qui te suivons, dans nos peurs et nos désirs.

Dans les regrets qui accompagnent la beauté
Nous nous sommes baignés dans l’amour après l’amour
Cette tendresse infinie que l’on porte à notre tristesse
Et tout ce que nous avons vécu débordait de nous-mêmes
Pour se rejoindre, tremblant d’être enfin ouvert vers l’autre,
Et de s’accomplir en lui, comme une voix trouve son écho.

Nous nous sommes retrouvés dans tes pas
Sans parler d’amour. Ce que nous avons tu
Nous protège. Nous le savons. Nos regards
Et ce que nous avons tu flottent dans l’air.
On y respire tranquillement. Nous le savons,
Ce que nous avons tu nous protège,
Nous et notre fragile pudeur
Nous le savons, ce que nous avons tu
Passe et repasse entre nos silences
Et nous console d’avoir vécu.