au pied de l’arc-en-ciel
peut-être un trésor
attend le voyageur
d’une patience éthérée

d’une patience éphémère
quels rêves fait-il
le voyageur à mille lieux
de la chute céleste

et quelles consolations
épaule t-il
en faisant demi-tour
dans sa pauvre maison

d’un voyage l’autre
les choses nous attendent
du temple ou de la clairière
des orties ou de la fourmi

au pied de l’arc-en-ciel
ou de la cheminée
ronde la même chaleur
du renoncement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s