se couper les ongles
des pieds et des mains
de soi prendre soin
au soir au matin

brosser les dents d’un sourire
délaisser le peigne
au profit des épis
attendrissants

la douche chaude la douche
froide peu importe le bonheur
l’eau qui coule les pensées
cascade d’une frange

épiler les sourcils
ou les poils du nez
éclater les boutons
volcan de neige et de sang

peut-être de tout cela
nous en oublions l’intime
le quotidien de notre corps
jour après jour prend la forme

d’un regard posé sur nous
et les yeux dans les yeux
sans se démonter
nous le maquillons de khôl

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s