du jardin de ma mère
je connais tous les arbres
les plantes et les herbes
et les fleurs au talus

des pots en terre cuite
de la terre cuite en pot
rien ne rentre pourtant
dans ma bouche les mots

dans mes poèmes les noms
au bout de la langue
de Gaïa
maman a planté un arbre

qu’elle appelle mon arbre
et de tous les autres arbres
c’est celui que je préfère
puisque pour nom il a

le baptême de ma mère
je le nomme mon arbre
j’encqueris de ses nouvelles
maman dit mon arbre pousse bien

je réponds tant mieux pour mon arbre
mon arbre mérite
le tronc vigoureux
de nos attentions

quand j’arrose le soir
et les arbres également
je gâte mon arbre
du jet d’eau en mode pluie

gouttes à gouttes
les feuilles et la terre
témoignent de l’eau fraîche
les heureux suicides

de leur noms les choses
causent bien trop de soucis
au poète qui arrose
son poème botanique

que soit heureux mon arbre
qui me rend si heureux
de n’être que pour moi
une chose sans nom

pour les scientifiques
pour les jardiniers
ma mère est la Vierge Marie
pour les poéètesses

mon arbre si petit
défie toute philosophie
heureux soit mon arbre
heureuse soit ma mère

heureux soit le poète
empoté que je suis
j’aime mon arbre
de n’être présent

que de sa présence
heureux soit mon arbre
heureux soit le poète
auprès de lui

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s