j’ai peur de l’amour des autres
je le vois si grand
les gens sont si beaux
j’avais oublié

l’envie de l’autre
pas le désir mais
l’envie de s’engouffrer tout entier
l’envie violente

j’ai peur de cette violence
car je sais que les gens
ne sont pas immenses
je l’avais oublié
dans ma petitesse

et peut-être que je le savais
que je vous voyais grands
pour justifier de me sentir petit

j’ai peur de cette violence
je veux tout envahir
je veux vous déchirer le cœur
mais
j’ai peur

de quel droit
de quel égoïsme
pourrais-je vous aimer ainsi
ma peur d’être seul vaut-elle

ma peur de vous submerger
je ne pense qu’à moi
à ce que je veux vous donner
mais vous n’êtes pas immenses

et je ne suis pas petit
ou alors sur la pointe des pieds
l’un de nous se mettra à la hauteur de l’autre
avec un rire complice
car cela importe peu

je ne veux plus me comparer aux autres
et comparer mon amour
je ne veux plus dire je veux
j’ai tout à apprendre
de vous

apprendre à aimer
et à l’être
à sa juste mesure
car personne n’est immense

qu’on peut tout juste se mettre
sur la pointe des pieds
pour l’autre
sans le dévoiler
on peut tricher avec la douleur

on ne tient pas longtemps
mais assez pour surprendre l’autre
de pouvoir être naturellement à la taille
de sa tristesse

et cela fait sourire
car tout le monde a mal
car tout le monde a ses bonheurs
je suis si impatient

comme un enfant qui veut grandir
je me mettrai sur la pointe des pieds
et je vous dépasserai un instant
et vous saurez que je suis là

avec un amour et une douleur
complice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s