j’ai si mal quand tu as mal
je sais que tu as pleuré cette nuit
cette nuit je suis resté éveillé
je savais que tu étais en train de pleurer
et encore maintenant
je sais

je ne sais pas vraiment ce que je sais
je ne sais finalement que peu de choses de ta douleur
mais j’ai si mal de l’avoir aperçue

je te dois mon amour et avec lui ses souffrances
et j’avais oublié
comment ça faisait mal

d’aimer
j’avais oublié

depuis dix ans au moins
j’ai honte de m’être caché
de vos douleurs

car ce sont elles qui m’ont soutenu
ce sont elles

les douleurs de votre amour
pour moi
moi
qui ne bougeait pas
sur le lit
dans la chambre
vos douleurs qui vont
qui viennent
comme des visites à l’hôpital avec

des fleurs
que je regardais après votre départ
après le petit mot
et le silence après

et j’ai si mal
car dehors il y a tout un jardin de douleurs
qu’il y a un soleil et un ciel
qui s’abat sans chute

sur vous
et sur toi
on a tellement souffert pour m’aimer
je pense à ma mère, à mes ami.es, à vous toustes
et je pense à toi
car je sais que tu pleures

seule
je sais maintenant qu’on souffre
seuls
qu’on pleure dans une nuit
seule
je me souviens de la douleur d’avoir mal

seul
sans toi
j’ai mal de ne pas savoir ta douleur
de ne pas avoir mal avec toi
j’ai mal

je sais que tu m’aimes
je sais que tu as serré ma main
fort
que tu tremblais
que je serrais la tienne

que je voulais la serrer toujours
faire disparaître la douleur
tu as relâché la main
pris une respiration
j’ai eu mal

de quitter ta douleur
et je ne sais pas quelle fleur cueillir
je veux rester dans le jardin
je veux toute ta douleur à la fois

dans un amour violent
j’ai mal de le retenir
d’attendre

ta parole
mais j’attends
je me résous
à laisser une fleur
et j’ai mal

de te laisser si peu de mon amour
si peu de ma douleur

je ne saurai jamais comment vous m’avez aimé
mais je sais maintenant je sais
comment vous avez souffert
je sais

comment ça fait mal
de garder en soi quelque chose d’immense
mon torse va se déchirer
j’ai une violence en moi

retrouvée
je veux hurler
j’ai la fureur de vivre
et de t’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s