une charrette rouillée
au rond-point des fleurs
une maison en ruines
un pommier esseulé

on pourrait croire
que les choses ont en elles
les vers d’un poème
on pourrait y croire

et sans doute nous le croyons
avec cette intime conviction
que nous avons tort
sans doute jouissons nous

de notre propre tristesse
car les choses n’ont en elles
qu’elles-mêmes au rond-point
des fleurs la charrette

une maison en ruines
un pommier esseulé
et d’autres choses encore
derrière moi les azurs

un trajet en voiture
doucement tendrement
un bonheur s’échappe
de mon impuissance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s